Comment les consommateurs perçoivent-ils leurs professionnels de la vue?

Comment les consommateurs perçoivent-ils leurs professionnels de la vue?

Les perceptions erronées sur les professionnels de la vue sont étonnamment communes, révèle un nouveau sondage effectué auprès des consommateurs par Transitions Optical, lequel suggère aux intervenants de la vue et de la santé une approche plus collaborative aux soins et à l’éducation des patients. Le sondage, effectué auprès de 1 016 Canadiens, a exploré les perceptions partagées par les consommateurs sur leurs professionnels de la vue, ce qu’ils pensent de l’importance des soins collaboratifs ainsi que les implications liées à la confiance des patients et de leurs habitudes d’achat.

Si une légère majorité des consommateurs (53 pour cent) estiment que les professionnels de la vue ont leurs intérêts à cœur, ils sont tout de même principalement perçus comme des gens d’affaires (44 pour cent) plutôt que comme des professionnels de la santé (40 pour cent). Une importante minorité (19 pour cent) croit même qu’ils diraient à un patient que sa vue a changé, simplement pour lui vendre des lunettes ou des verres de contact. Un autre 15 pour cent des Canadiens affirment ne pas croire que les professionnels de la vue ont leurs intérêts à cœur.

« Les résultats sont pour le moins surprenants et même difficiles à avaler dans certains cas, étant donné le dévouement de la plupart des professionnels de la vue concernant les soins prodigués aux patients », affirme Tim Schmidt, chef du Service des relations avec l’industrie et de l’éducation, de Transitions Optical au Canada. « Cependant, ils nous démontrent l’importance de l’éducation et nous incitent à nous assurer que les patients comprennent bien le rôle des professionnels de la vue et saisissent en quoi les services fournis leur sont bénéfiques. »

Selon le sondage, l’opinion des consommateurs sur leurs professionnels de la vue peut avoir un impact important sur leur loyauté.

La plupart des consommateurs (80 pour cent) ont correctement décrit le rôle de l’opticien dont la fonction principale est de vendre des produits d’optique. Cependant, certains ne savent pas faire la différence entre les tâches qu’exercent les opticiens et celles des autres professionnels de la vue. En effet, 45 pour cent pensent que les opticiens peuvent évaluer la vision et diagnostiquer les problèmes et les troubles de la vue. De tous les professionnels de l’optique, les opticiens sont les plus souvent considérés comme étant des gens d’affaires (68 pour cent). Ils sont aussi ceux qui sont le moins bien perçus, 27 pour cent des patients canadiens croyant même que les opticiens n’ont pas leurs intérêts à cœur.

La plupart des consommateurs (84 pour cent) ont correctement décrit le rôle de l’optométriste comme étant la personne qui évalue la vue et délivre les prescriptions de verres ophtalmiques ou de lentilles cornéennes. Par contre, seulement 64 pour cent comprennent que les optométristes peuvent déceler des maladies oculaires et seulement 62 pour cent ont précisé qu’ils pouvaient examiner les yeux pour identifier des maladies comme le diabète ou l’hypertension.

Le rôle des ophtalmologistes est assez bien connu, avec 85 pour cent des consommateurs décrivant correctement ces professionnels comme étant ceux qui font des chirurgies et 77 pour cent indiquant qu’ils peuvent prescrire et administrer des médicaments.

Presque tous (91 pour cent) les Canadiens sondés accordent une grande importance au partage d’information entre les professionnels de la vue et plus de la moitié (54 pour cent) considèrent extrêmement important que les professionnels de la vue communiquent avec eux et fassent part de leurs recommandations (diagnostic et traitement) à d’autres professionnels de la vue qu’ils ont consultés ou pourraient consulter.

PHOTO

(Transitions – Tableau ci-après. MARCO, SI C’EST TROP LAID, DIS-LE MOI ET JE RENTRERAI LES DONNÉES POUR QUE TU FASSES MIEUX. MERCI)

                                                                                                                               

Perceptions des professionnels de la vue

 

Guidée Professionnel de la vue Ophtalmologiste Optométriste Opticien
A l’intérêt de ses patients à cœur 53% 66% 60% 30%
Se soucie personnellement de ses patients 45% 55% 53% 26%
Est une personne d’affaires 44% 26% 37% 68%
Professionnel de la santé qualifié 40% 79% 66% 20%
Me dirait que ma vue a changé pour me vendre des lunettes ou des verres de contact 19% 9% 21% 39%
N’a pas l’intérêt de ses patients à cœur 15% 10% 11% 27%
Aucune de ces réponses 14% 9% 9% 9%

  1. Pingback: juegos

  2. Pingback: jogos